Etes-vous bien assurés ?

Suis-je bien assuré ? c’est une question que l’on se pose dès que survient un incident ou un accident dans notre vie. Il y a déjà les assurances obligatoires, en cas de contrôle sur la route, la gendarmerie nous demande entre-autre de montrer notre attestation d’assurance. Puis il y a les assurances sur la santé, sur la maison, on peut assurer son vélo, ses bijoux ses meubles … et même le soleil de nos vacances. Les professionnels du secteur nous proposent des assurances annulations, des assurances contre la grêle, les inondations, la sécheresse… bref tout ce qui peut nous arriver. Plus récemment, la pandémie a mis à jour un nouveau besoin d’être assuré contre toutes pertes dues à l’apparition d’un virus. Enfin, il y a les assurances vies, qui sont là pour apporter lors de notre décès, une aide plus ou moins substantielle à nos proche qui restent…………. Il y a même une assurance « obsèques ».

Ça coute un peu cher, mais on peut dormir sur nos 2 oreilles, tout est prévu, tout est couvert.

Mais, si nous sommes bien assurés durant les événements de notre vie ici-bas, qu’en est-il de notre assurance pour l’au-delà. Nous ne savons pas si nous serons un jour cambriolés, ou si nous subirons une inondation, mais il est certain que nous quitterons tous un jour ce monde pour un autre monde que nous ne connaissons pas. Est-ce une raison pour l’ignorer ? Il nous vient l’idée de souscrire une assurance quand nous décelons que nous pouvons courir un risque éventuel, quel étrange comportement alors de se désintéresser face à un événement si inévitable.

Nous avons à notre disposition une proposition de contrat d’assurance face à l’éternité, ce contrat s’appelle « la Bible » et ce contrat nous est proposé par Dieu Lui-même.         Comme tous les contrats, la lecture peut en paraitre obscure pour le commun des mortels, et pourtant, il vaut la peine de s’y arrêter et d’y réfléchir. Dans la bible, Dieu nous révèle que si nous ne sommes pas assurés pour l’éternité, nous la passerons loin de Lui, loin de la lumière… dans les ténèbres, car Il est Lui-même lumière et ne peut supporter les ténèbres (comme le jour chasse la nuit) L’assurance que Dieu nous propose est entièrement gratuite, elle porte un nom : Jésus-Christ. C’est Lui qui a pris à sa charge les dégâts de nos vies, c’est Lui qui a payé à notre place. Pour effacer les conséquences de nos indifférences, de notre orgueil, de nos dissimulations, de notre égoïsme, Il a dû mourir à notre place, Lui, le fils de Dieu               .

Dieu nous propose alors un contrat d’assurance : en voici les termes :       Dieu nous a fait connaitre les zones dangereuses pour l’être humain, cela s’appelle les dix commandements.                                                                                                                                                                        Le 1er de ces commandements dit ceci : « Tu aimeras le Seigneur Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée ». Reconnaissons que nous avons vécu sans nous occuper de la pensée de Dieu, notre créateur. Inutile d’essayer de nous rattraper en faisant de notre mieux, le mal est fait, la relation est rompue.

Mais il y a une bonne nouvelle, Si nous demandons pardon à Dieu pour notre vie loin de Lui, si nous Lui faisons savoir notre désir d’être racheté, d’être pardonné, alors, Il nous montre un endroit : la croix ou Jésus est mort à notre place.                                                                                                                                               Jésus a dit « Je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi »      Vous voulez être assurés quant à votre avenir éternel ? Demandez pardon à Dieu, reconnaissez que Jésus a tout payé à votre place, demandez à Dieu qu’Il prenne la direction de votre vie et croyez que vous êtes sauvés car c’est Dieu qui le dit.