10 janvier 2000

Notre histoire

 Dans le début des années 60, Mr Gaston DUMAS, colporteur évangélique, est venu à Royan afin de répandre l’évangile dans cette région. Rapidement il a fait connaissance avec plusieurs commerçants du marché central, dont la famille Laborde (Yvonne, Gaston et Christiane), puis la famille Roy (Maxime et Yvette) ainsi que Mamie Stuelzatz. Mr DUMAS mit en contact le nouveau groupe de Royan, avec l’église évangélique de Pentecôte de  Rochefort, elle-même dirigée par le Pasteur Gilbert BOUC.

Les premiers rassemblements se déroulaient sous forme de réunions de maison dans la salle à manger de Mr et Mme Laborde, 63 rue Font de Cherves. La ferveur dans les chants du petit groupe, occasionnait quelques réactions négatives avec le voisinage, par ailleurs, le développement de la petite communauté  l’a contrainte à déménager dans un local plus approprié en taille : La salle à manger de Mme Stuelzatz qui à l’époque demeurait Bd de la Perche.

Maintenant installé dans un lieu plus adapté, le groupe de chrétiens s’est étoffé, atteignant bientôt une bonne vingtaine de personnes. Le succès grandissant, la communauté a déménagé de la salle à manger au garage de Mme Stuelzat !

A cette époque, les baptêmes se faisaient dans l’église de Rochefort, maintenant dirigée par le pasteur JEAN NAUD.

Depuis 1962, la petite communauté ne cessait de s’accroître et, en 1965, le pasteur NAUD, qui était en relation avec un jeune pasteur stagiaire de l’est de la France, Mr AGUILA FRANCOIS, fît venir ce dernier afin d’encadrer le groupe de Royan dans le but de le structurer. Mr AGUILA et son épouse Huguette débutèrent donc leur ministère à Royan dans le garage de mamie Stuelzatz, sous la tutelle de son aîné de Rochefort.

Dès Août 1965, Mr AGUILA organisa, avec le missionnaire Anglais, Mr DOUGLAS SCOTT, une campagne d’évangélisation sous une tente  rue du Château d’eau à Royan. Cette mission dura plus d’un mois. Elle eut tellement de succès que Mr AGUILA dut rapidement se mettre à la recherche de locaux plus appropriés pour recevoir les nouveaux chrétiens.

Dès septembre 1965, Le miracle se produisit : le propriétaire d’un local, anciennement occupé par l’aéroclub Royannais, proposa gratuitement une mise à disposition de son bien, qui se situait 5 rue Anatole France. Ce local en bois n’avait rien de luxueux, c’est d’ailleurs pour cela qu’il était surnommé « le baraquement ». Il fut d’ailleurs inauguré par le pasteur FERRIZ EPHRAIM en octobre 1965.

C’est le 15 octobre 1965 que le pasteur stagiaire François AGUILA  célébra le premier mariage dans le local de Royan. C’était celui de Bernard et Francine Maçon (la fille de Mr et Mme ROY…). De nombreuses autres missions d’évangélisation se succédèrent ensuite.

Ce fût également dans le baraquement que le premier service de  baptêmes fut effectué. Il concernait 7 personnes dont Mr et Mme Bras dans un baptistère construit par Christian Laborde. Une première « école du dimanche » (ou catéchisme) vît le jour.

 

Baptêmes, mariages, clubs des enfants, tout était réuni pour que le petit groupe de chrétiens, initialement constitué  de commerçants du marché central, se transforme en une entité reconnue. C’est donc le 6 juin 1966 que Mr NAUD assisté de Mr AGUILA officialisèrent l’Eglise Royan en la déclarant à la sous-préfecture de Rochefort. Il y avait 32 membres fondateurs.

L’Eglise Evangélique de Royan, était née.

En 1967 enfin, Mr et Mme FOUCHE, un couple de retraités de Saintes, eurent à cœur d’acheter pour mettre à disposition de l’église de Royan, un local dans le centre de Saintes afin d’y ouvrir une petite annexe. L’Assemblée de Saintes naquit donc à cette époque, conduite par Mr FOUCHE qui animait des réunions du soir, sous la responsabilité de Mr AGUILA. Plus tard, les époux FOUCHE cèderont le local à l’église de Royan/Saintes.

Le 4 juin 1967, Mr AGUILA François devient le pasteur de l’assemblée de Royan.

1968,  Mr et Mme Blanc Guy firent don à l’église de Royan, d’un terrain situé à St Palais sur Mer en vue d’accueillir  des vacanciers l’été. Là aussi, beaucoup d’efforts, beaucoup d’énergie et beaucoup de mobilisation durent être déployés pour aménager ce qui n’était qu’un bois en un lieu apprécié des touristes chrétiens : Le Camping ELIM.

1969,   le décès de la propriétaire du baraquement (l’ancien local de l’aéroclub) conduit l’assemblée de Royan à déménager une nouvelle fois dans des locaux situé 1 bis rue Goulbenèze, en plein  centre de Royan, où les membres durent employer toute leur énergie pour aménager non seulement la salle de réunions mais également l’appartement au dessus.

Il y eut un premier appel pour le ministère : celui de Mr GIMENEZ PIERRE.

Après le départ à Tarbes de Mr AGUILA fin 1970, l’assemblée de Royan accueillit en janvier 1971 son nouveau pasteur, Mr LAURENT BURKI, sa femme Elisabeth et leurs enfants. Il s’agissait là d’une famille de musiciens.

C’est sous le ministère de ce dernier que CHRISTIAN BLANC  devint le second ouvrier issu de l’église de Royan qui reçut l’appel pour exercer un ministère pastoral.

En 1975, Mr ROCHAT Pierre devient pasteur président de l’assemblée de Royan pour une année avant d’être assisté dès 1976 par Mr MARCEL PICHET et son épouse Michelle qui demeureront dans l’assemblée de Royan pendant 2 années, durant laquelle il exerça un ministère d’enseignement théologique apprécié de tous avant de partir comme missionnaire pour la Côte d’Ivoire.

1977 fut l’année de l’arrivée de JEAN SERE,  de sa femme Marie Josée et de leurs enfants. L’assemblée de Royan et l’assemblée de Saintes croissaient de sorte que Mr Séré dut envisager un déménagement, le local de la rue Goulbenèze devenant trop étroit.

La décision fut donc prise en 1983 d’acheter le local du 99 boulevard Clemenceau à Royan, un entrepôt autrefois occupé par un transporteur. Cet achat fut rendu possible par élan collectif extraordinaire qui se traduisit par un effort financier et humain de tous les membres de  l’assemblée ainsi que le cautionnement financier de la mairie de Royan, dirigée par son député maire de l’époque : Jean Noël de Lipowski. Menuisiers, maçons, plombiers, électriciens, bricoleurs avertis, bricoleurs du dimanche, manuels, intellectuels, hommes, femmes, chacun mit son talent à disposition. Que d’heures investies, que de goutte de sueur, que d’efforts produits pour la rénovation de ce local. De longs mois furent nécessaires pour que cet entrepôt devienne enfin une salle de réunions.

Celle-ci fut inaugurée en 1985. Le siège social de l’assemblée de Royan fut transféré 99 Bd Clemenceau le 1er avril 1985. Le titre de l’Eglise évangélise devint : Assemblée de Dieu.

En 1972, la construction d’une salle de réunion dans le camping Elim, a offert aux touristes vacanciers la possibilité de participer, sur le lieu même de leur vacances, à des cultes et des réunions de prière et d’évangélisation, souvent animés par des pasteurs de passage. Cette nouvelle salle permet aussi aux membres de l’assemblée de Royan de se retrouver certains dimanches d’été pour des grillades au feu de bois, des paellas géantes et des parties de pétanques mémorables.

En 1988, après 11 ans passés dans l’assemblée de Royan, Jean Séré laissa la place à CHRISTIAN FERNANDEZ et son épouse Anne. C’est sous l’impulsion de ce dernier que s’ouvrit l’annexe de La Tremblade et  l’annexe de St Agnant dirigées par le pasteur lui-même et certains anciens dont Jean Pierre Douet.

Un stand biblique fut ouvert dans les foires de Saintes et Saujon, longtemps tenu par Mme BRAS, l’une des pionnière de l’assemblée de Royan.

Les talents de pianiste de Anne Fernandez permirent la création d’une chorale remarquable. Des réunions de maison furent également instaurées.

En 1995, l’église fait l’acquisition d’une maison sur la commune de Médis.

En 1998, Christian Fernandez laissa la place à FREDERIC MOREAU et son épouse Martine, eux aussi d’excellents musiciens. Durant les trois années de leur ministère à Royan, le camping s’étendit grâce à l’acquisition d’un terrain voisin.

La maison de Médis fut agrandie et rénovée pour devenir le presbytère du pasteur et de sa famille.

Sous la présidence de Frédéric Moreau, en 2000, l’assemblée de Saintes constituée de 62 membres prit son envol et devint autonome. Cette autonomie se fit dans une parfaite harmonie. Aujourd’hui encore les relations entre l’église mère et l’église fille sont fraternelles.

Une amorce de rapprochement entre les diverses communautés protestantes de la région fut lancée avec des réunions communes.

2001 vit l’arrivée de GILLES REGNIER et son épouse Magdaléna, installés dans le nouveau presbytère rénové de Médis avec leur fils Nathanaël.

Mr REGNIER œuvre pour la continuité de l’ouverture entre les communautés protestantes de la région, et souhaite l’élargir à toutes les communautés chrétiennes. Une annexe a été ouverte à St Pierre d’Oléron

D’excellents contacts se sont liés avec certaines autorités, notamment sur Médis, qui ont permis l’ouverture d’un lieu de vêtements pour le CAFEJ 17, association culturelle liée à l’Eglise.

Il a eu à cœur de produire un effort  dans la formation des jeunes qui souhaitent s’investir dans le ministère pastoral, et cela dans la continuité de ce qui a déjà été fait depuis la genèse de l’assemblée de Royan, qui a vu passé nombreux stagiaires, tels que Daniel Branger, Christophe Almalric, Robert Ynam, Patrick Bonneau,  Hugo Cifuentes,  Sylvain Gatineau et Frédéric Carayol.

2008 Gilles Régnier laissa sa place au nouveau pasteur Georges Doux et son épouse Corinne. Le nouveau couple pastoral poursuit le travail de ses prédécesseurs, en mettant toutefois leur empreinte. Depuis, le cœur de la mission de l’église continue à battre au travers des enseignements bibliques et de la communion fraternelle et de la prière.

Haut